Interview de Katherine Pancol, marraine de Saint-Maur en poche

Interview de Katherine Pancol, marraine de Saint-Maur en poche

A l’occasion de la 4ème édition de “Saint-Maur en poche”, le salon international du livre de poche qui a eu lieu les 23 et 24 juin 2012, la romancière Katherine Pancol s’est prêtée au jeu de l’interview, dévoilant ainsi son univers et sa passion pour la littérature.

gérard collard katherine pancol

Comment êtes-vous devenue la marraine de cette édition 2012 de Saint-Maur en poche ?

J’ai accepté tout naturellement la proposition de Jean [Casel]* et Gérard [Collard]*  car je les connais depuis des années, depuis au moins mon 4ème roman.

(* les célèbres libraires de La Griffe Noire)

Est-ce que pour vous, aller à la rencontre du public fait partie intégrante du métier d’auteur ?

Absolument, j’adore ces moments de rencontres et d’échanges. Le livre est fabuleux dans le sens où il tisse un lien entre les personnes. La plupart du temps, mes lecteurs viennent me raconter ce qu’ils ont ressenti en lisant mes histoires et c’est toujours très enrichissant. Ils me contactent également par le biais de mon site, www.katherine-pancol.com, et je corresponds régulièrement avec certaines personnes dont l’écriture m’a touchée.

Katherine Pancol

Est-ce que vous vous inspirez de ces rencontres pour écrire ?

Non, pas du tout. Je n’attends pas que l’on me serve une histoire sur un plateau. Il me faut du vécu.

Comment travaillez-vous ?

On peut dire que je partage ma vie entre différents mondes. Il y a Katherine Pancol l’écrivain, Katherine Pancol le personnage public, Katherine Pancol et les enfants, etc. Quand j’écris, je suis en totale immersion et les autres mondes n’existent plus, ou presque. les yeux jaunes des crocodiles Je travaille environ deux ans sur un livre.  Par exemple, pour Les yeux jaunes des crocodiles, j’ai passé plusieurs mois en bibliothèque, plongée dans le XIIe siècle. C’est un livre plein de personnages, plein d’histoires, très riche, que je n’aurais pas pu écrire à mes débuts. J’ai appris à écrire en écrivant. Comme un musicien, j’ai appris à jouer d’un instrument, puis d’un autre, et encore un autre… ce qui me permet aujourd’hui d’écrire des symphonies !

Vous faites partie des auteurs préférés des français, comment le vivez-vous ?

Bien ! (rires) Je le vis très bien ! Cela ne me met pas de pression car j’écris depuis longtemps maintenant, j’ai créé mon univers !

Vous êtes passionnée de littérature, que lisez-vous ?

Féroces robert goolrick Je lis de tout ! De la littérature française, anglaise, américaine, russe… Et bien sûr les classiques, Balzac, mon auteur préféré, Flaubert, Dumas…

Et quel est le dernier livre que vous avez lu ?

Féroces, de Robert Goolrick. Terrible mais très beau.

Crédits photos : Denis Lecomte.

 

Avez-vous lu Katherine Pancol ? Que pensez-vous de ses romans ?

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow