La femme à la fenêtre d’A. J. Finn

La femme à la fenêtre d’A. J. Finn

L’histoire

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?

Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d’emménager en face. Un soir, Anna est témoin d’un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?

Mon avis

J’avais tellement envie d’aimer ce roman, de frissonner, de me faire mener par le bout du nez par un thriller psychologique enfin à la hauteur de mes attentes… Malheureusement, La femme à la fenêtre ne m’a pas convaincue, j’ai même failli abandonner plusieurs fois ma lecture tant je m’ennuyais devant le défilé de journées qui se ressemblent, invariablement rythmées par l’espionnage (léger) des voisins, le visionnage de vieux films et la consommation excessive de verres de vin.

Le suspense n’a pas été au rendez-vous non plus puisque j’ai anticipé chaque “twist” du récit, à commencer par la raison qui a conduit Anna à devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Le style de l’auteur est simple, peut-être un peu trop ancré dans le quotidien et pour ce qui est de l’intrigue, je n’ai pas réussi à me défaire de cette impression de déjà-vu, que ce soit sous forme de roman ou de film.

C’est vraiment dommage car le pitch était vraiment intéressant, mais pour moi l’exécution n’a pas été à la hauteur, d’autant que la scène finale semble un peu grossière et expéditive par rapport à la lenteur du récit. Bref, c’est un rendez-vous manqué pour moi et j’en suis la première déçue !

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow