Malcolm le sulfureux, Katy Evans

Malcolm le sulfureux, Katy Evans

malcolm

Mystérieux. Privilégié. Légendaire. Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n’ait jamais connu, ne vit que pour l’argent et les femmes. Beaucoup de femmes.
Toute sa vie, il a été harcelé par la presse dont le seul but est de prouver que sa vie, en apparence parfaite, n’est que mensonges et faux-semblants. Depuis qu’il est sur le devant de la scène, ses secrets sont plus en danger que jamais, mais il est bien décidé à les garder enterrés.
Plus pour très longtemps…
Chargée d’enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L’avenir de l’entreprise repose sur les révélations qu’elle écrira sur Malcolm Saint.
Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n’aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie.

Mon avis

La romance et moi – vous le savez sûrement depuis le temps ! – ça passe ou ça casse. Pourtant, je retente l’expérience de temps à autre, en espérant à chaque fois tomber sur une histoire qui me plaise autant que Burning Moon de Jo Watson ou encore Leaving Amarillo de Caisey Quinn (qui reste à ce jour ma romance préférée de tous les temps). Et je ne saurais pas l’expliquer, ce Malcolm-là m’intriguait beaucoup, et le fait que l’histoire se déroule à Chicago a fait penché la balance en sa faveur…

Au final, je n’ai rien de concret à reprocher à ce roman qui est agréable à lire et dont les chapitres s’enchainent aisément. Du coup, je ne saurais dire ce qui m’a manqué car je me suis quand même ennuyée par moments et j’ai eu du mal à m’intéresser au sort de nos deux héros.

Malcolm se range dans la catégorie des bons gars qui gagnent à être connus, malgré les apparences : seule sa réputation est sulfureuse finalement. De son côté, Rachel est un personnage plutôt sympa à suivre, surtout qu’elle n’a pas les défauts d’une Ana (si l’on ferme les yeux sur sa tendance à rougir toutes les dix secondes).

Mais voilà, si l’alchimie a bien fonctionné entre eux deux, cela n’a pas été le cas entre eux et moi ! Je le conseille néanmoins aux inconditionnelles du genre, qui devraient trouver ce petit couple à leur goût 🙂

Ma note : 3/5

 

Malcolm le sulfureux de Katy Evans, Hugo Roman, 480 pages, 17 €.

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow