Mes dernières lectures #4 – Spécial auteurs français

Mes dernières lectures #4 – Spécial auteurs français

Et si le premier article de 2018 était un petit update lecture ? Allez, on va faire ça… d’autant que ça me permettra de rattraper un peu mon retard en matière de chroniques littéraires !

Spoiler alert : cette chronique présente trois jolis romans parmi lesquels se cache un véritable bijou de papier ♥

IMG_8378

books and butterfly courbe

Les délices d’Ève d’Emilie Collins,

paru dans la collection &moi

L’histoire

Ève ne vit que pour une chose  : sa passion pour la pâtisserie. Et la prestigieuse école dans laquelle elle étudie pourrait lui ouvrir les portes des établissements les plus prisés de Paris. C’était sans compter l’irruption du très charmant Zacharie Beauregard dans sa vie. Lorsqu’ils passent ensemble une nuit passionnée, elle ignore qu’il est non seulement un célèbre jeune talent de la pâtisserie, mais aussi son nouveau professeur… Entre carrière et sentiments, Ève devra opérer un subtil dosage.

Mon avis

Je suis ravie d’avoir découvert la plume élégante et subtile d’Emilie Collins, qui se démarque vraiment des autres auteurs de romances à mes yeux. Comme dans le monde de la pâtisserie de haut niveau que l’on découvre dans ce titre, chaque mot est pesé et chaque sentiment justement dosé pour obtenir un récit d’une grande qualité.

Malheureusement, cela n’a pas suffi à faire mon bonheur. Si j’ai apprécié le côté écorché vif des personnages principaux qui mènent une vie de fou et se livrent corps et âme à leur(s) passion(s), je n’ai pas réussi à m’impliquer émotionnellement dans leur histoire – et c’est ce que je recherche avant tout quand je me plonge dans une lecture, en particulier quand il s’agit d’une romance.

Un autre détail m’a gênée : je m’attendais à une ambiance colorée, sucrée et édulcorée à l’image d’un épisode du Meilleur Pâtissier mais l’univers décrit se trouve malheureusement à mille lieues de cela. Les délices d’Ève nous plonge en effet dans un milieu extrêmement compétitif, dans lequel tous les coups sont permis… surtout envers notre héroïne, dont l’apprentissage de l’excellence se fait dans la douleur et les larmes.

Si je n’ai pas apprécié ce livre autant que je l’aurais souhaité, je garde néanmoins un souvenir très positif du style qui selon moi fait toute la différence. Je vous invite sincèrement à vous faire votre propre opinion car Emilie Collins est une auteure très talentueuse qui gagne à être connue.

Ma note : 2/5

books and butterfly courbe

Un jour, j’ai changé de parfum de Lena Walker,

paru chez City Éditions

L’histoire

À 49 ans, la très ambitieuse Élisabeth de La Tour du Roc dirige d’une main de fer la communication de Smart Cosmetics. Manager intraitable et fashionista avertie, elle investit toute son énergie dans son travail. Le jour où elle est brutalement virée, c’est tout son monde qui s’écroule. Dans le même temps, Daphné, son assistante et Amandine, la stagiaire, sont également licenciées. Choquées, déprimées, les trois femmes décident de partir ensemble. Et si elles allaient fêter leur chômage en Crète  ?
Sous le soleil, Élisabeth réalise que toutes les années passées dans un tourbillon de paillettes et de glamour ne lui ont pas apporté le bonheur, le vrai. Et que, parfois, il suffit d’un peu d’amitié et de quelques catastrophes sur une île paradisiaque pour se rappeler que l’essentiel c’est de se laisser guider par les hasards de la vie…
Trois femmes. Trois générations. Une amitié qui va changer leurs vies.

Mon avis

J’avoue tout : j’ai complètement craqué pour la couverture de ce livre qui est à l’image du premier roman de Lena Walker : doux, féminin, empreint de lumière et d’une certaine poésie. Un jour, j’ai changé de parfum est un joli roman qui nous offre d’ailleurs une ode à la féminité, à l’amitié et à la liberté, à travers l’histoire de trois femmes qui vont partager un moment charnière de leur vie.

Tout en délicatesse et très moderne dans son propos, ce livre m’a fait penser à une version “Frenchie” du célèbre roman Le Diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger, en nous offrant cette fois une plongée dans l’univers de la cosmétique de luxe.

J’ai lu cette histoire d’une traite même si j’ai quelques bémols concernant Elisabeth que j’aurais aimé plus imposante, plus impressionnante à l’image de la fameuse Miranda Priestly qui cache davantage son côté humain et en impose justement, justifiant ainsi son incroyable succès et surtout sa réputation. Mais j’ai aussi apprécié l’évolution de ce personnage qui se fait en douceur, ce qui le rend crédible et authentique.

En parlant des personnages, j’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir l’histoire de Daphné alors que je n’ai pas accroché plus que ça avec Amandine… Mais j’imagine qu’il en est de même pour toutes les lectrices, chacune se retrouvant davantage dans l’une ou l’autre de ces trois héroïnes charismatiques.

En définitif, Un jour, j’ai changé de parfum est un roman feel-good très plaisant que je vous invite à découvrir, en particulier si vous aimez le monde impitoyable de la mode et de la beauté, et surtout les chemins de vie qui prennent des virages à 180°.

Ma note : 3/5

books and butterfly courbe

Les hautes lumières de Xavier de Moulins,

paru chez JC Lattès

L’histoire

C’est une histoire d’amour entre ombre et lumières, celle qui unit Nina, la coiffeuse de Bondy, à son mari Tahar, le chauffeur de taxi marocain.
C’est l’histoire d’un combat : Nina ne parvient pas à tomber enceinte, mais est prête à tout pour devenir mère. Ayant adopté avec Tahar un petit garçon au Maroc, elle se heurte à l’administration, qui refuse qu’il soit ramené en France.
C’est l’histoire de désirs qui s’entrechoquent : pendant que la jeune femme, à El Jadida, se bat pour aller au bout de l’adoption, Tahar, resté à Paris, s’éprend d’une photographe qui lui propose son aide afin de rapatrier l’enfant clandestinement…
Une terrible course contre la montre s’engage alors ; dans cette course, certains s’effondreront juste avant la ligne d’arrivée, d’autres parviendront à leurs fins mais à quel prix ?
Tous, du moins, auront couru un risque : le risque d’aimer.

Mon avis

Ce livre, mon dieu, ce livre… Je crois qu’il fait partie des romans qui m’auront le plus marquée en 2017 : un savant mélange de coup de cœur, coup de poing et coup du sort. La fin m’a d’ailleurs laissée sur le carreau, je suis actuellement encore en train de recoller les morceaux !

Je m’attendais à aimer Les hautes lumières car j’avais déjà lu il y a quelques années Ce parfait ciel bleu de Xavier de Moulins, un roman qui m’a laissé un excellent souvenir. Mais ce récit en particulier est d’une beauté sans nom, une beauté cruelle qui me laisserait presque sans voix. Presque… Alors je vais essayer de trouver les mots justes pour partager avec vous mon ressenti sur cette lecture !

C’est d’abord le style de l’auteur qui est saisissant : le choix des mots fait toute la différence, son écriture est ciselée, incisive, percutante. Une plume un peu “brute” qui ne laisse pas de place au superflu mais qui raconte l’essentiel avec une justesse déconcertante.

Les émotions sont vives, les douleurs tangibles, l’espoir plus qu’une simple notion. Mais à travers l’histoire de Nina et de Tahar, Xavier de Moulins construit tout un monde, toute une vie de famille, que l’on sait sur le point d’éclater au fur et à mesure que les chapitres défilent et que la tension monte. Et quand le compte à rebours est enclenché, c’est avec appréhension que l’on attend le fin de mot de l’histoire.

J’ai ressenti une grande tendresse pour ces personnages qui sont tout sauf monochromes et dont les sentiments sont étudiés au microscope. Mais ils sont surtout portés par la plume d’un auteur qui réussit le pari de nous couper le souffle avec le parcours d’une famille d’anonymes comme il en existe tant.

Les hautes lumières est une lecture forte, une merveille de roman qui laisse son empreinte durablement. Si vous ne connaissez pas encore Xavier de Moulins en tant qu’auteur… mais qu’est-ce que faites encore là ? Foncez et lisez-le !!

Ma note : 5/5

books and butterfly courbe

Et vous, avez-vous lu l’un de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ?

Je serais curieuse de lire vos impressions mais aussi vos recommandations de lectures ! N’hésitez pas à partager tout cela avec moi en commentaire 🙂

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow