Mes papotages avec… #1 – Marie Vareille

Mes papotages avec… #1 – Marie Vareille

marie vareille

books and butterfly courbe

Lors de notre première interview sur le blog il y a un peu plus de deux ans, tu allais sortir ton 2ème roman contemporain – Je peux très bien me passer de toi – aux Éditions Charleston. Peux-tu nous faire un petit point sur ton parcours d’auteure ?

Depuis, j’ai publié deux romans, Elia, la Passeuse d’âmes, une dystopie ado chez Pocket Jeunesse et Là où tu iras j’irai, un roman feel-good aux Éditions Mazarine. J’ai aussi sorti un petit manuel pratique d’écriture, Écrire un roman, qui s’adresse à tous ceux qui aspirent à écrire un roman et ne savent pas trop par où commencer…

Justement, comment s’est passé le passage de la chick lit à la dystopie ?

Plutôt bien ! J’aime changer d’univers, de type d’histoire et de personnages. On a toute liberté quand on invente des histoires, ce serait dommage de ne pas en profiter ! J’ai adoré créer un univers de toutes pièces, réfléchir à tous les détails constitutifs de la société de Tasma, ce qu’ils mangeaient, la façon dont ils s’habillaient… C’était une expérience passionnante.

Quelles sont les difficultés que tu as éventuellement rencontrées en écrivant cette histoire ? Et au contraire, quelles ont été les bonnes surprises de ce genre littéraire qui plait tant (aux jeunes comme aux moins jeunes) depuis la sortie de la série Hunger Games ?

Il y a justement une réelle difficulté à créer un univers qui soit cohérent et compréhensible pour le lecteur. Mais j’aime les défis, raison pour laquelle j’étais contente de le relever. Cela m’a toutefois demandé beaucoup de travail en amont en plus de la construction de l’histoire en comparaison d’un roman contemporain. Pour le reste, étant une grande amatrice de littérature ado, je me suis sentie plutôt dans mon élément et j’ai adoré traiter des personnages de jeunes adultes.

Quels sont tes prochains projets d’écriture ?

Le tome 2 d’Elia la Passeuse d’âmes sort le 18 janvier prochain et je suis actuellement plongée dans l’écriture du tome 3 !

Tu es aussi blogueuse. Peux-tu nous parler de la transformation de Fan de Chick Lit à Marie lit en pyjama ?

J’avais envie de nouveauté, je lisais moins de chick lit qu’il y a quelques années et j’avais tout de même envie de parler des livres que j’avais aimés. C’est la raison pour laquelle j’ai transformé mon blog Fan de chick-lit en Marie lit en pyjama et j’ai aussi lancé la chaîne YouTube du même nom, histoire de moderniser un peu tout ça !

Qu’est-ce qui ressort de cette nouvelle expérience en vidéo ?

Beaucoup de choses ! J’y pensais depuis un petit moment, mais m’afficher en vidéo me faisait très peur. C’est d’ailleurs la principale raison pour laquelle je me suis forcée à le faire, car je crois qu’il n’y a qu’en sortant de sa zone de confort qu’on progresse. Rien que d’avoir affronté cette peur était un grand pas pour moi. Après, je découvre au fur et à mesure tout l’aspect technique du tournage, montage, etc., que je trouve passionnant (j’ai toujours eu un petit côté geek, contrairement à ce qu’on pourrait croire). Mais le plus génial, c’est d’être accueillie par une nouvelle communauté et de faire de nouvelles rencontres de personnes aussi passionnées que moi.

As-tu prévu d’inviter des « guest stars » en pyjama eux aussi ? (sinon ce ne serait pas drôle, on est d’accord !)

Je n’y avais pas pensé mais pourquoi pas ! C’est une excellente idée 🙂

Est-ce que lire en pyjama est vraiment ton activité préférée ? N’oublie pas qu’on peut aussi regarder les films de Ryan Gosling en pyjama 😉

Ahah, la concurrence est rude. C’est clairement une de mes activités préférées, même si en ce moment j’ai une passion limite obsessionnelle pour la série The 100 sur Netflix, que je regarde donc en pyjama au lieu de lire en pyjama…

Quel est ton dernier coup de foudre littéraire ?

Miss Cyclone de Laurence Peyrin. Un roman magnifique que j’ai adoré.

Et pour finir, quel est le livre que tu attends le plus en 2018 ?

Bonne question… Sans doute le prochain roman de Virginie Grimaldi, j’ai vraiment adoré son dernier, Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie.

books and butterfly courbe

Merci beaucoup Marie de t’être prêtée une nouvelle fois au jeu de l’interview ! Et comme une auteure que j’aime beaucoup le dit si bien : à plus dans le bus 🙂

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow