Une histoire des abeilles de Maja Lunde

Une histoire des abeilles de Maja Lunde

Une histoire des abeilles n’est pas le genre de romans que j’ai l’habitude de lire. Mais cette année, j’ai décidé de sortir plus souvent de ma zone de confort afin de découvrir des textes peut-être moins divertissants, mais plus enrichissants d’un point de vue personnel et intellectuel. Je suis ravie d’avoir pris cette nouvelle résolution car ce livre de Maja Lunde a été pour moi un coup de cœur tout à fait inattendu, et une expérience de lecture à laquelle je repense bien souvent…

À la croisée des genres (il s’agit d’un roman historique, contemporain et d’anticipation), Une histoire des abeilles nous offre un récit d’une grande richesse, passionnant et intelligent avec de nombreux niveaux de lecture qui sont l’apanage des chefs d’œuvres de la littérature. À découvrir absolument, que l’histoire des abeilles vous intéresse ou non !

L’histoire

Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.
Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée par l’inquiétante disparition des abeilles ?
Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d’un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d’un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l’humanité.

3 bonnes raisons de lire “Une histoire des abeilles”

♦ Avec ce roman, le lecteur se voit offrir trois histoires pour le prix d’une : à chaque chapitre, il suit le point de vue de personnages évoluant dans un contexte différent, temporellement et géographiquement parlant. Pourtant, tous sont liés par les problématiques rencontrées et par l’impact que peuvent avoir les abeilles (et notamment leur disparition) dans leur vie. William, George et Tao voient ainsi leur destin se croiser, à travers des questionnements résolument humains et une problématique plus globale liée à la nature.

♦ Dans Une histoire des abeilles, la famille occupe une place centrale, et est abordée de plusieurs façons : l’amour filial bien sûr, la difficulté d’être un “bon” parent (quelle que soit l’époque), la différence entre ce que l’on souhaite pour son enfant et ce que ce dernier veut vraiment… Le récit évoque également la transmission du savoir et d’une manière générale cet héritage familial qui peut finalement être vu comme une bénédiction ou comme une croix à porter…

♦ Enfin, l’écologie tient une place prépondérante dans ce roman singulier, tout comme la recherche scientifique et l’acquisition d’un savoir qui devient quelque chose de précieux, que l’on peut acquérir mais aussi perdre à tout moment. L’auteure a construit une intrigue complexe autour de L’Effondrement, une catastrophe naturelle fictive inspirée néanmoins d’un fait scientifique établi : le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles survenu en Europe dès 1998, puis constaté aux États-Unis et en Asie dans les années 2000. Une fois la dernière page tournée, on ne peut que se demander ce que l’avenir nous réserve, dans un futur plus proche qu’il n’y parait !

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ? Sinon, est-ce que vous seriez tenté par ce genre de récit ? 🙂

Vous aimerez peut-être...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress snowstorm powered by nksnow